Les secrets du Leadership : croyez en vous-même ainsi qu’en vos collaborateurs

Le psychologue Américain Robert Rosenthal a dévoilé la puissance des mécanismes de projection dans une étude connue sous le nom de l’Effet Pygmalion. Celle-ci démontre que si des enseignants attendent de bons résultats et sont confiants dans l’évolution de leurs élèves, ils réussiront mieux que si les enseignants ne croient pas en eux.

En d’autres mots, il semble que l’effet Pygmalion soit une sorte de croyance auto-confirmante : si vous vous attendez à réussir, la réussite vous trouvera. Attention, l’inverse est également valable : si vous ne vous attendez pas à réussir, vous augmentez vos chances d’échec.

Le niveau de croyance que vous avez par rapport aux capacités de votre équipe à atteindre des objectifs ambitieux aura donc un effet déterminant sur le niveau des résultats. Même si vos collaborateurs n’ont pas toute l’expérience ou les compétences nécessaires au démarrage d’un projet, ceux-ci s’investiront plus et trouveront plus facilement les solutions si vous croyez en eux dés le départ.

La croyance que vous avez est comme une source d’énergie ou spirale positive qui guidera vos collaborateurs vers le succès.

Voici quelques questions qui vous permettront de renforcer votre enthousiasme:
– Quelles sont les croyances limitantes que vous avez concernant vos collaborateurs ?
– Êtes-vous plutôt du genre enthousiaste ou du genre sceptique ?
– Vous attendez-vous à engranger des succès dans ce que vous réalisez ?
– Croyez-vous que vous pouvez construire votre propre futur ou êtes-vous plutôt fataliste ?

Point Coaching : quelles sont les croyances limitantes que vous avez sur vous-même et vos collaborateurs ?

Dans la série ‘Les secrets du Leadership’ :

  1. Gérez les paradoxes
  2. Fixez des limites … et maintenez les
  3. Croyez en vous-même ainsi qu’en vos collaborateurs

A bientôt,
Damien

Damien Colmant, Éveilleur de potentiel et fondateur d’Extend Coaching.

Un commentaire pour Les secrets du Leadership : croyez en vous-même ainsi qu’en vos collaborateurs

  1. Beauclercq dit :

    C’est vrai que lorsque un collègue ou un supérieur compte sur nous, ou nous montre son estime, on est plus enclin à se surpasser pour ne pas les décevoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :