Les mangeurs de temps

Les facteurs de perte de temps, aussi appelés ‘mangeurs de temps’, sont soit internes soit externes.

Les facteurs internes dépendent de nous-mêmes. Ils résultent de notre manière d’être et d’agir. Voici quelques exemples de facteurs internes :
– Un manque de priorités claires.
– Vouloir en faire trop.
– Une difficulté à dire non.
– Une incapacité à déléguer.
– Accumuler les tâches inachevées.
– Ne pas respecter son rythme de travail.
– Ne pas prendre le temps pour évacuer le stress.
– Un bureau et un ordinateur peu rangés.

Les facteurs externes sont issus du monde extérieur, de notre environnement professionnel, privé et social :
– Des appels téléphoniques et des emails intempestifs.
– Une communication qui n’est pas claire.
– Trop d’informations ou une information erronée ou inadaptée.
– Des responsabilités et une autorité mal définies ou réparties.
– Des relations difficiles ou des collaborateurs inadaptés.

Réduire ou éliminer ces facteurs internes et externes demande d’adapter son environnement ainsi que de changer de comportements

Une bonne gestion du temps demande de rester en permanence à l’affut des ‘mangeurs de temps’ qui peuvent ressurgir à n’importe quel moment.

Point Coaching : Quel ‘mangeur de temps’ a le plus d’impact sur votre performance ? Qu’allez-vous faire pour réduire celui-ci, voir l’éliminer ?

A bientôt,
Damien 

Damien Colmant, Eveilleur de potentiel et fondateur d’Extend Coaching.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :